[Juin 2020] Comment choisir sont expert de la fiscalité en Israel ?

L’ordre des avocats délivre un titre officiel appelé certificat de spécialisation aux avocats fiscalistes qui sont reconnus comme étant spécialisés et expérimentés en matière fiscale. Vous pouvez vous assurer que l’avocat à qui vous faites appel est titulaire de ce certificat de spécialisation en matière fiscale. Seuls les titulaires de ce certificat peuvent porter le titre d’avocat fiscaliste.

La fiscalité étant une matière complexe et nécessitant des années d’expérience, vous devriez faire appel uniquement à un avocat titulaire du certificat de spécialisation en fiscalité. En outre un avocat d’affaires ou un avocat fiscaliste est souvent particulièrement habitué à traiter les incidences juridiques et fiscales de la vie des affaires.

Il faut que vous fassiez appel à un avocat ayant le titre d’avocat fiscaliste et qui de plus soit expérimenté dans le domaine fiscal au titre duquel vous cherchez une assistance. La fiscalité est un domaine vaste et compartimenté. Il faut vous assurer que l’avocat que vous pressentez puisse vous apporter son expérience. Il faut tenir compte également d’une dimension humaine et choisir votre avocat fiscaliste en fonction de la qualité de communication qui s’installe entre vous. Sa faculté d’écoute doit correspondre à votre attente.

[Mai 2020] A quoi sert un avocat fiscaliste en Israel ?

Un avocat fiscaliste est un allié incontournable de chaque entreprise ou également de particulier pour l’accompagner dans toutes les activités concernant la fiscalité et aussi dans la gestion d’administration de fiscalité.


L’avocat fiscaliste, aussi appelé tout simplement fiscaliste ou bien conseiller fiscal ou juriste fiscal ou également avocat en droit fiscal, est un professionnel agissant notamment dans la filière Droit Fiscal. Ce sont des gens qui ont réalisé de longues années d’études et des formations complexes. De ce fait, ils ont une connaissance probante en Finance, en Comptabilité et bien sûr en Droit. Autrement dit, ils sont experts à la fois en droit administratif, en droit commercial, en droit de société, en droit civil et surtout en droit fiscal. Ils doivent adapter et mettre à jour leur connaissance pour pouvoir suivre l’évolution de la législation. Les avocats fiscalistes sont également des personnes pourvues de compétences en langues étrangères pour bien mener leur métier.

Le rôle d’un avocat fiscaliste au niveau d’une entreprise

La complexité au niveau de la démarche fiscale au sein d’une entreprise exige une intervention d‘un avocat fiscaliste compétent. Il s’agit, entre autres, d’une fusion, une acquisition, un investissement imprévu et une implantation à l’étranger. Il intervient au montage financier de ces projets tout en prévoyant les conséquences fiscales d’une telle démarche. Il aide également l’entreprise à bien gérer leur patrimoine. Par ailleurs, l’avocat fiscaliste intervient sur les contentieux pour mieux protéger les intérêts économiques et juridiques d’une entreprise. Bref, l’avocat fiscal utilise ses compétences pour faire en sorte que ses clients disposent d’un maximum de confort fiscal.

Bref, que ce soit particuliers ou bien entreprise, pour avoir des conseils en Droit fiscal, ou bien en cas de problème délicat sur le plan fiscal, le professionnel en droit fiscal est la personne la mieux adaptée pour résoudre ces problèmes.

[Avril 2020] Comprendre la fiscalité en Israel

Le “métier” de chef d’entreprise suppose de prendre à tout moment un certain nombre de décisions d’ordre fiscal. Pour éviter de se laisser surprendre et être mesure de dialoguer avec les administrations concernées, il est indispensable de connaître et de comprendre les principes de base qui régissent la fiscalité des entreprises et les obligations comptables qui en découlent.

Les entreprises sont soumises, principalement, à trois grands types d’imposition : l’imposition de leurs bénéfices, la contribution économique territoriale et la TVA.

Selon les cas, ils peuvent également être soumis à certaines taxes complémentaires : taxe sur les salaires, taxe d’apprentissage, taxe sur les véhicules de société, etc.

[Mars 2020] Votre avocat en fiscalité Israélienne 

Le département Fiscalité en Israel intervient en conseil et contentieux aux côtés de ses clients pour les aider à optimiser et maîtriser le poids de la fiscalité ou minorer le coût des rehaussements consécutifs à des contrôles fiscaux ou douaniers.

Le département fiscal conseille des sociétés ou groupes israéliens et étrangers (PME, multinationales et sociétés cotées), des dirigeants d’entreprises et des personnes physiques dans la gestion fiscale de leurs opérations courantes ou exceptionnelles. Il accompagne également de nombreuses entreprises et investisseurs étrangers pour leurs investissements en Israel ainsi que des opérateurs français pour leurs investissements à l’étranger.

Il travaille en étroite collaboration avec l’ensemble des autres départements pour proposer des solutions globales et accompagner les clients dans leur mise en œuvre. Il a ainsi acquis une connaissance approfondie des problématiques spécifiques à certains secteurs d’activité qui lui permet de guider les clients dans leurs choix stratégiques.

Grâce à un large réseau de correspondants à l’étranger, l’équipe fiscale du Cabinet de Me Cohen Ariel & Co. peut traiter les problématiques de fiscalité transfrontalière. Ses membres dispensent régulièrement des formations au sein d’universités, d’organismes de formation, de syndicats professionnels et organisent périodiquement des présentations liées à l’actualité législative. Les domaines d’intervention du département couvrent l’intégralité de la fiscalité directe ou indirecte des entreprises et du patrimoine. Il a également développé une expertise en matière de fiscalité immobilière. A ce titre, il assiste régulièrement des professionnels de l’immobilier dans leurs problématiques fiscales au quotidien.

[Mars 2019] La fiscalité en Israel décryptée par Me Cohen Ariel & Co. Cabinet d’Avocats

fiscalite israelUne erreur fiscale qui vous plonge dans l’illégalité peut très vite arriver si vous n’êtes pas aux courant de vos devoirs fiscaux en tant qu’israélien.
La fiscalité en Israël est un domaine très complexe avec ses nombreuses lois et des règles pas toujours faciles à comprendre.
Et c’est d’autant difficile lorsque l’on est ole hadash (nouvel immigrant).
Sources de revenus, calcul de l’impôt, revenus imposables, réduction d’impôt, déclaration des biens… ces termes vous disent quelque chose ?
En français probablement, mais en hébreu c’est une autre histoire, et l’on peut se sentir vite perdu.
Attention ! La fiscalité Israel n’est pas du tout la même qu’en France ! La déclaration d’impôt ne se fait pas de la même manière par exemple.
Avec la fiscalité Israël, il n’existe pas de déclaration générale à déposer annuellement aux impôts.
Seuls les autoentrepreneurs, les actionnaires (disposant de plus de 10% des parts) réalisent une déclaration annuelle aux impôts.
De façon général, l’impôt est déduit chaque mois du revenu de façon automatique.
Bon à savoir ! Les nouveaux immigrants perçoivent une réduction d’impôt durant 3 ans et demie après la date de leur alyah.
N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un cabinet d’avocats experts en fiscalité Israël.
L’avocat se mettra à votre disposition pour vous expliquer tous les tenants et aboutissants de la fiscalité Israël.
Il vous tiendra au courant des différentes lois et vous expliquera quels sont vos droits en fiscalité Israël, tel que le ehzer mass, qui vous permet de récupérer de l’argent.

[]
1 Step 1
Full NameVotre nom complet
PhoneFixe ou mobile
phone
subjectSujet de votre message
MessageDétaillez votre demande
0 /
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right